Accueil > Bulletin des CIMG - juillet 2018
Bulletin des CIMG - Situation n°20 - Février 2018

Contexte présenté par le médecin traitant

Femme de 50 ans, vit avec son époux.
Atteinte d’une tumeur* cancéreuse au sacrum.
Ne contrôle plus ses urines et ses selles.
Quelles sont les aides possibles à domicile ?

Les constats lors de la Visite à domicile

La patiente vit avec son mari et son fils âgé de 22 ans qui travaillent.
Elle est traitée à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif pour une tumeur* cancéreuse au sacrum et y effectue un séjour de 3 jours tous les 21 jours afin d’effectuer sa chimiothérapie et de passer des examens.
A la suite d’un coma artificiel de 9 jours, elle garde de grosses difficultés pour se déplacer et faire les gestes du quotidien.
L’intervention d’un kinésithérapeute lui permet de retrouver une certaine mobilité mais elle reste très fatiguée.
Seul le SSIAD* intervient le matin en semaine pour la toilette.
Le besoin actuel de la famille est d’assurer une présence au domicile afin de soulager son mari et ses parents (85 ans) dans la gestion de changes et l’entretien de la maison.

Les propositions au médecin traitant

Permettre à Madame de bénéficier d’un accompagnement au quotidien et ainsi de soulager sa famille par la venue d’une auxiliaire de vie sociale (AVS).
Organiser un passage du SSIAD* le week-end.

Ce qui a été fait après accord par le médecin traitant

Mise en place très rapide d’une aide financière (prestation compensatrice du handicap) de la MDPH, ainsi le couple a pu embaucher une AVS.
Organisation du passage du SSIAD* le week-end.
Cette organisation permet de maintenir la patiente à son domicile dans de meilleures conditions de vie et de soulager la famille.