Accueil > Les maternités et centres périnatals de proximité
Le transfert néonatal

S’il existe un risque sérieux pour la mère ou pour le bébé pendant une grossesse, il est parfois nécessaire que la maman soit transférée vers un centre dont les moyens permettront une prise en charge adaptée. Cela concerne la santé maternelle, la santé de l’enfant à naître et l’accouchement. Les transferts maternels sont de loin préférables aux transferts des bébés déjà nés. Toutes les études faites actuellement en médecine montrent bien qu’un enfant prématuré a un meilleur pronostic s’il naît dans un centre spécialisé dans la prise en charge de la prématurité. Même chose pour les malformations identifiées durant la grossesse.

Pour autant, un transfert in utero n’est pas toujours possible. Si l’enfant doit être transféré, la séparation mère-enfant de sa maman est douloureuse, même si elle ne dure que quelques heures. Cependant, le transfert du nouveau-né se révèle parfois nécessaire. On parle alors de transfert néonatal. Dès que l’état de santé de l’enfant le permet et en accord avec les médecins référents, le retour au centre de soins initial est envisagé. Ces « re-transferts » sont réalisés en accord entre les parents du nouveau-né et l’équipe de soins locale qui est en contact avec le centre receveur.


Ce parcours de soins? répond ainsi aux exigences d’un système de santé efficace, dans l’intérêt de l’enfant dont la maladie a nécessité son transfert.

 

Référence  :

Annexes à la charte du RPCA, actualisée juin 2014 mis à jour en novembre 2016