Accueil > Les addictions... > Cocaïne
La cocaïne

QU’EST-CE QUE C’EST ?


La cocaïne est une substance psychoactive d’origine végétale, extraite des feuilles de cocaïer - Une fois transformée par un procédé chimique, elle devient du chlorhydrate de cocaïne et se présente sous la forme de poudre blanche.


La cocaïne est souvent coupée ou mélangée à d’autres substances : anesthésiques, lactose, médicaments, caféine, amphétamines et d’autres substances dont on ne connaît pas la nature, ni les dangers.


Elle est le plus souvent sniffée, parfois fumée (crack ou free base) et également injectée par voie intraveineuse.


 

La cocaïne injectée provoque des effets similaires au crack ou free base fumé.


QU’EST-CE QUE CA FAIT ?


Effets et dangers de la cocaïne

  • Stimulation forte, euphorie immédiate, sentiment de puissance physique, sexuelle et intellectuelle, résistance, voire indifférence à la fatigue et à la douleur, puis descente.
  • Augmentation du rythme cardiaque, de la respiration et de la pression sanguine.
  • La cocaïne agit sur le système nerveux central.


Ces effets vont laisser place ensuite à un état dépressif et à une anxiété que certains apaiseront par une prise d’héroïne ou de médicaments psychoactifs.

QUELS SONT LES RISQUES ?


Risques immédiats

  • Troubles digestifs, vomissements.
  • Contraction de la plupart des vaisseaux sanguins. Les tissus, insuffisamment irrigués, se nécrosent. C’est souvent le cas de la cloison nasale avec des lésions perforantes chez les usagers réguliers ;
  • Etat de fatigue temporaire, favorisant la poursuite de la consommation pour retrouver les effets initiaux ;
  • Crampes, tremblements, spasmes, douleurs musculaires ;
  • Risques de surdosage.


Risques à court terme

  • Augmentation de l’activité psychique et, par conséquent, insomnies, tics nerveux,
  • difficultés de concentration, troubles de la mémoire, amnésies et phases d’excitation etc.
  • Troubles du rythme cardiaque. Ils peuvent être à l’origine d’accidents cardiaques, notamment chez des personnes fragiles et/ou qui consomment de fortes quantités de tabac.
  • Accidents pulmonaires, neurologiques, épilepsie.
  • Troubles psychiques, grande instabilité d’humeur, délires paranoïdes (notamment au bruit) ou crises de panique.
  • Dépendance psychique rapide et forte traduite par une envie impérieuse de poursuivre la consommation.


Un autre effet de la cocaïne est la levée des inhibitions, ce qui peut conduire à commettre des actes de violence, des agressions sexuelles, etc. La sensation de "toute-puissance" entraînée par la cocaïne en fait un produit qui risque d’engendrer des passages à l’acte.


D’autres dangers sont possibles, lors de partage entre plusieurs usagers du matériel utilisé pour "sniffer" (pailles), échanges qui peuvent entraîner la transmission des virus des hépatites A, B et C. En cas d’injection, le matériel partagé peut transmettre le virus du SIDA.


Riques à moyen terme


Excitant puissant, la cocaïne provoque une dépendance psychique importante.

  • Troubles psychiatriques.
  • Dépressions graves et chroniques.
  • Dépendance importante et forte.
  • Toxicité et dépendance augmentée en cas d’injection.
  • Difficultés financières et sociales causées par la consommation régulière et fréquente.
  • Interruption des règles, dommages graves pour le fœtus (prématurité, enfants morts-nés, malformations, etc.)

CE QUE L’ON NE SAIT PAS


Il n’existe pas de traitement de substitution ni de traitement de sevrage spécifique pour la consommation de cocaïne ; de nombreuses recherches sont en cours.


Pour en savoir plus, consultez le site www.drogues-info-service.fr