Accueil > Les addictions... > Cannabis
Le cannabis


De plus en plus répandu, l’usage du cannabis concerne toutes les catégories d’âge et sociales. Le "joint" de cannabis est le premier produit illicite consommé dans notre société, mais quels en sont les réels dangers ?


Le cannabis est un produit interdit par la loi et inscrit sur la liste des stupéfiants.

QU’EST-CE QUE C’EST ?


Le principe actif du cannabis responsable des effets psychoactifs est le tétrahydrocannabinol (THC)
Selon les préparations et la provenance du produit, la concentration est très variable.

À QUOI ÇA RESSEMBLE ?


Le cannabis est une plante. Il se présente sous trois formes : l’herbe, le haschich et l’huile.


L’herbe (ou marijuana)
Feuilles, tiges et sommités fleuries, simplement séchées.
Se fume généralement mélangée à du tabac, roulée en cigarette souvent de forme conique (le "joint", le "pétard", le "stick"...).


 


Le haschich (ou shit)
Résine obtenue à partir des sommités fleuries de la plante. Se présente sous la forme de plaques compressées, barrettes de couleur verte, brune ou jaune selon les régions de production.
Se fume généralement mélangé à du tabac : "le joint".
Le haschich est fréquemment coupé avec d’autres substances plus ou moins toxiques (henné, cirage, paraffine, excitants...).


L’huile
Préparation plus concentrée en principe actif, consommée généralement au moyen d’une pipe. Son usage est actuellement peu répandu.

QU’EST-CE QUE ÇA FAIT ?


Chacun réagit différemment selon son état physique et psychique, le contexte, la quantité, la qualité, et la manière de la consommer. Les effets de la consommation de cannabis sont variables :

  • Sensation de détente, légère euphorie, plaisir, sentiment d’apaisement, envie de rire facile, somnolence ;
  • Palpitations (augmentation du rythme du coeur) ;
  • Ralentissement des réflexes ou excitation ;
  • Stimulation de l’appétit, bouche sèche, yeux rouges ;
  • Modification de la perception de la réalité et de l’attention ;
  • Désinhibition légère.

QUELS SONT LES RISQUES ?


Immédiats

  • Vertiges, nausées  ;
  • Perte d’attention, de concentration, de motivation, en cas de consommation régulière ;
  • La fumée du cannabis, comme celle du tabac, peut entraîner des problèmes respiratoires. Elle contient des éléments irritants et cancérigènes ;
  • Le cannabis, souvent mélangé au tabac, augmente chez les femmes enceintes les risques de naissances prématurées, de faible poids du nourrisson à la naissance…


Même si les effets nocifs du cannabis sur la santé sont, à certains égards, moins importants que ceux d’autres substances psychoactives, l’appareil respiratoire est exposé aux risques du tabac (nicotine et goudrons toxiques), car le joint est composé d’un mélange de tabac et de cannabis.


A moyen terme (si consommation régulière)

  • Problèmes de mémoire ;
  • Difficultés à accomplir une tâche, léthargie ;
  • Perturbation de la perception du temps, de la perception visuelle ;
  • Dépendance psychique variable d’un individu à l’autre ;
  • Troubles psychiques ou psychiatriques (bouffées délirantes) peuvent apparaître particulièrement chez les jeunes consommateurs.


De plus, les effets du cannabis peuvent être dangereux en cas de conduite car fumer un "joint" modifie les perceptions et les réflexes.


Certains effets, souvent mal perçus par la population et les consommateurs, ont des conséquences importantes et révèlent l’existence d’un usage à problème, donc nocif :

  • Difficultés de concentration, difficultés scolaires... ; perte des intérêts sur le plan relationnel, scolaire et affectif ;
  • Dépendance psychique parfois constatée lors d’une consommation régulière et fréquente ;
  • Risques sociaux pour l’usager et son entourage liés aux contacts avec des circuits illicites pour se procurer le produit ;
  • Chez certaines personnes plus fragiles, le cannabis peut déclencher des hallucinations ou des modifications de perception et de prise de conscience d’elles-mêmes : dédoublement de la personnalité, sentiment de persécution. Ces effets peuvent se traduire par une forte anxiété.

CANNABIS ET DÉPENDANCE


L’usage régulier et la consommation aiguë de cannabis entraînent une dépendance psychique moyenne à forte selon les individus : tout ou partie des préoccupations du consommateur sont centrées sur l’obtention du produit. En revanche, les experts s’accordent à dire que la dépendance physique est minime.

CE QUE L’ON NE SAIT PAS

  • Composition incertaine des produits pouvant entraîner des risques sanitaires (teneur en THC, produits de coupe : colle, solvants, médicaments…) ;
  • Il reste encore des inconnues dans la compréhension des mécanismes d’action des principes actifs du cannabis (cannabinoïdes).


Pour en savoir plus, consultez le site www.drogues-info-service.fr