Accueil > Les actualités 2017 > Mai et Juin 2017
Les actualités des réseaux ADDICA-CARéDiab...

Les actualités des réseaux ADDICA-CARéDIAB
Association Réseau(x) de santé addictions, précarité et diabète de Champagne Ardenne


Mai - Juin 2017


Assemblée Générale
Le dépistage de la rétinopathie, interview d’Amandine Jancenelle, assistante de projets ADDICA-CARéDIAB
Ouverture en soirée du centre du CAARUD de la Marne


 


 


 


 


 


 


 


 


Assemblée Générale ADDICA - CARéDiab
l’association Réseau(x) de santé addictions, précarité et diabète de Champagne Ardenne


Nous avons le plaisir de vous convier à l’Assemblée Générale annuelle de l’association Réseau(x) de santé addictions, précarité et diabète de Champagne Ardenne.


Le Jeudi 15 juin 2017
à partir de 19h30


Au restaurant « Les Trois Brasseurs », place d’Erlon à Reims
un buffet sera servi à l’accueil


Début de réunion à 20h précise
L’ordre du jour de cette assemblée est le suivant :


De 20h à 21h :
1. Validation du compte rendu de l’Assemblée Générale du 9 juin 2016
2. Rapport d’activité 2016 et perspectives 2017
3. Validation des comptes* et du budget prévisionnel*
4. Rapport moral des Présidents
5. Renouvellement des Conseils Techniques et Scientifiques


* Sur demande, les documents peuvent vous être transmis préalablement à l’Assemblée Générale


De 21h à 22h30 :
Table ronde : Plan Régional de Santé Grand Est – Loi de modernisation du système Santé : Comment adapter notre Association à notre nouvel environnement.


Nous espérons vous accueillir nombreux à cette rencontre annuelle. Pour des raisons de logistique, nous vous remercions de bien vouloir confirmer votre présence auprès de la coordination des réseaux avant le 27 mai 2017 au 03 26 82 88 84.


A très bientôt,


Dr Patrick Roua & Dr Jean-Claude Adjizian
Présidents des Réseaux




Le dépistage de la rétinopathie
Interview d’Amandine JANCENELLE, assistante de projet Réseaux de santé ADDICA - CARéDiab


Reims, le 10 mai 2017



Amandine Jancenelle, assistante de projet, 34 ans 


Amandine, peux-tu te présenter brièvement ?


« Oui, je m’appelle Amandine Jancenelle, j’ai 34 ans. J’ai obtenu mon BTS d’assistante de direction qui m’a permis de décrocher mon premier emploi en tant qu’assistante commerciale durant 7 ans. Puis, je me suis réorientée dans le domaine médical en devenant aide-soignante.


Après cette seconde expérience très enrichissante, j’ai voulu trouver un équilibre professionnel et familial en gardant toujours un contact avec le patient c’est pourquoi le poste d’assistante de projet au sein de l’association ADDICA-CARéDiab fut une réelle opportunité pour moi. »


Quelles sont tes principales missions et activités ?


« Ma principale activité est le dépistage de la rétinopathie diabétique qui consiste à rencontrer les patients diabétiques n’ayant pas de suivi ophtalmologique dans toute la Champagne-Ardenne afin de leur permettre de réaliser un fond d’œil. »


Peux-tu nous expliquer plus précisément comment les dépistages sont-ils mis en place ?


« Nous organisons des dépistages au sein des cabinets médicaux et des officines. Aujourd’hui, les sites de dépistages sont de plus en plus nombreux, grâce au soutien des ordres et des syndicats médecins et pharmaciens, de notre prospection et par l’information diffusée lors des sessions d’échanges*.
La date de dépistage fixée, les professionnels de santé se chargent d’informer leur patientèle et de prendre les rendez-vous. Les patients peuvent également contacter le réseau directement.


De notre côté, nous nous chargeons de la communication et plus tard de la création d’une fiche d’information pour chaque patient via le logiciel de partage de données sécurisées (ORNICARE), étape indispensable pour le ce programme de télémédecine. »


* Des sessions d’échanges sur le thème des Addictions et du Diabète sont organisées par le réseau dans toute la Champagne-Ardenne et ouvertes à tous les professionnels de santé.


Comment se déroule une journée type de dépistage ?


« J’apporte le rétinographe mobile sur le site, puis j’accueille chacun des patients, vérifie leur coordonnées, leur fait signer un consentement pour la prise et le partage des clichés de leurs yeux et les aide à remplir une feuille de soin.


Le patient passe ensuite l’examen avec ma collègue orthoptiste* et vient me retrouver à la fin pour remplir le questionnaire de satisfaction. L’examen est totalement indolore et très rapide (10 min par patient).


A l’issue de la prise des clichés (2 par œil), les photos sont télétransmises à nos ophtalmologues lecteurs qui les analysent. Ces dernières seront ensuite envoyées au médecin traitant du patient et au patient. »


*Spécialiste du dépistage, de la rééducation et de la réadaptation oculaires, l’orthoptiste intervient notamment à la demande d’un ophtalmologiste pour mesurer le champ visuel ou déceler des strabismes.


Avec qui travaillez-vous au quotidien ?


Je suis en relation directe avec Marion FERREIRA, pilote du projet, les orthoptistes, les pharmaciens et médecins accueillants ainsi que leur personnel et indirectement avec les ophtalmologues.


Qu’appréciez-vous le plus dans votre métier ?


« Surtout le contact avec les patients, l’aspect relationnel.


Aussi, avec la difficulté actuelle à obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmologue, je suis heureuse de pouvoir contribuer à ce service de proximité et de participer à ce programme de santé publique pour l’amélioration de la prise en charge des patients. »


Chiffres clés rétinopathie :


• En France
La rétinopathie est la 1ère complication du diabète. On estime qu’environ 40% des diabétiques sont porteurs d’une rétinopathie, ce qui représenterait environ 1 000 000 de patients en France.


La rétinopathie diabétique (RD) est aussi fréquente au cours du diabète de type 1 qu’au cours du diabète de type 2.


• En Champagne Ardenne
La prévalence du diabète en Champagne-Ardenne est estimée à 5% contre 4.4% pour la France. En 2007 déjà la Champagne Ardenne affichait la densité d’ophtalmologistes (5.6/100000) la plus faible de France (9/100000) et une densité d’orthoptistes (2.1/100000) nettement plus faible que sur l’ensemble du territoire (4.6/100000).


La HAS (Haute Autorité de Santé) estime que 60% des patients atteints d’un diabète ne bénéficie pas d’un dépistage annuel de la rétinopathie diabétique avec 39% de la population de la région est à plus de 10 km d’un ophtalmologiste (18% à plus de 20km).


• Des dépistages « positifs » en hausse
Une constate une réelle augmentation des dépistages « positifs » ayant largement doublée entre 2010 et 2016 (Cf schéma ci-dessous) ;


Évolution du nombre de dépistages "positifs" 2016



(Source : rapport d’activités - projet rétinopathie - 2016, Réseaux ADDICA CaréDiab)


Un phénomène alertant auquel nous essayons de répondre au travers de nos actions avec plus de 1000 dépistages par an (1080 en 2016), sur plus de 50 sites ce qui a permis de diagnostiquer 133 personnes sujettes à la rétinopathie diabétique, 57 cas présentant une autre complication et 87 patients à surveiller.


L’équipe Réseaux ADDICA-CARéDiab.



Message de notre partenaire le CAARUD
Centres d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour les Usagers de Drogues


Le CAARUD expérimente l’ouverture en soirée de son centre de la Marne, afin de pouvoir proposer à des usagers qui ne pouvaient pas avant 18 heures, un accueil et la mise à disposition de matériel de réduction des risques.


Le CAARUD se tient à votre disposition, pour toutes demandes d’informations concernant son fonctionne, en appelant au 03.26.06.14.80 ou en venant à leur rencontre au 62 Esplanade Fléchambault à Reims.